gallery/typo-2-removebg-preview

Léo Margue a fait ses premières expériences d’orchestre en jouant dans l’Orchestre d’Harmonie de la Région Centre, dirigé par Philippe Ferro.

Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2013  dans la classe d’Alain Altinoglu. Il participe aux Master-Class de David Zinman, Mikko Franck et Paavo Järvi avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France et l’Orchestre National de Lyon.

Intéressé par la pédagogie et la transmission, il est titulaire du Diplôme d’Etat de pédagogie en direction d’ensembles instrumentaux et dirige en 2017 les orchestres de jeunes au sein du programme El Sistema à Caracas dans le cadre d’un voyage pédagogique organisé par le CNSMDP.

 

Durant la saison 2017-2018, Léo Margue a été nommé chef assistant de trois orchestres partenaires: l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre National de Lille, et l’Orchestre de Picardie, ainsi que de l'Ensemble Intercontemporain. En 2019, il dirige plusieurs concerts dans la saison musicale de ces orchestres et est également chef invité à l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon. Dans les studios de Radio-France, Il enregistre avec l’ensemble I’Itinéraire et collabore régulièrement avec l’ensemble Tm+.

Léo Margue, direction

gallery/léo margue

Gabriel Bourgoin, direction

Ayant commencé son parcours musical au Conservatoire de Troyes où il a appris le violon avant de se tourner vers le chant, Gabriel Bourgoin a ensuite entrepris de se former à la direction d’orchestre et de chœur jusqu’à être en double cursus dans les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon avec Alain Altinoglu et Nicole Corti.

Au fil de son parcours, Gabriel Bourgoin a pu enrichir son expérience lors de nombreuses master-classes, stages et workshops, en tant que chef assistant (Orchestre des Jeunes Besançon Franche-Comté, Académie de Musique de Paris, projet « Chœur à cœur, enfants d’Europe » avec Georges Pehlivanian) ou encore lors du 8e Concours International de Jeune Chef de Chœur organisé à Turin en juin 2015 où il a été finaliste. Il est invité à diriger l’orchestre Colonne, l’orchestre des Gardiens de la Paix de Paris, l’orchestre de Mulhouse, l’orchestre d’Avignon, le chœur de l’Opéra d’Amsterdam et le chœur de la Sing-Akademie de Zurick.

gallery/gabriel bourgoin

Conscient des risques auditifs du métier de musicien, Gabriel est engagé dans l’association AuditionSolidarité depuis 2012 en tant qu’ambassadeur. À ce titre, il participe à divers événements (congrès, concerts, actions de prévention), porte une attention particulière au confort auditif des musiciens avec lesquels il travaille et sensibilise les publics devant lesquels il se produit.

Depuis septembre 2016, il est assistant du Jeune Chœur Symphonique de Lyon auprès de Nicole Corti.

Diplômée en juin 2015 d’un Master du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), Mathilde y a suivi l’enseignement d’Elène Golgevit.  Dans le cadre d’échanges internationaux, elle s’est également formée auprès de Marianne RØrholm à la Royal Danish Academy of Music (DKDM) de Copenhague. Comédienne également de formation, Mathilde se tourne tout naturellement vers l’opéra et met sa voix au service de l’interprétation scénique. On a pu l’entendre dans le rôle d’Orphée (Orphée et Eurydice de Gluck), de Don Ramiro (La Finta Giardiniera  de Mozart), de Maddalena (Il viaggio a Reims de Rossini) ou encore de Cenerentola (Cenerentola de Rossini) sous la direction –entre autres- de Joelle Vautier, Pascal Neyron et Emmanuelle Cordoliani. Se produisant régulièrement en récital de mélodies et lieder, Mathilde explore dans ce cadre la frontière entre lyrisme et théâtre, musique savante et populaire. Elle est ainsi programmée par plusieurs festivals et théâtres, notamment avec son spectacle lyricomique DIVA’GATIONS qui tourne depuis 2017.

Mathilde Rossignol, mezzo-soprano

gallery/fabien-hyon---160---hd

Révélation Classique de l’ADAMI 2015, Fabien Hyon est également Lauréat HSBC 2017 du Festival d’Aix-en-Provence. Diplômé du CRR de Clermont-Ferrand, il intègre en 2011 le CNSMDP dans la classe de Malcolm Walker et y obtient le grade de Master en 2016. Il se perfectionne actuellement à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès de José Van Dam.

Il chante notamment sous la direction de Fabio Bonizzoni, Leonardo García Alarcón, Christophe Rousset, Kaspar Zehnder, Arie Van Beek, Wolfgang Doerner, David Reiland, Stéphane Denève, et sur les scènes du Wigmore Hall, de Snape Maltings, des Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet, Grand Théâtre du Luxembourg, Théâtre Gérard Philippe, Athénée-Théâtre Louis-Jouvet, Philharmonie de Paris, Opéra de Lille...

Fabien Hyon, ténor

Attiré par le répertoire contemporain, il crée en 2013 des mélodies de Noël Lee et Patrick Burgan avec le pianiste Yoan Héreau. Par la suite il crée les personnages de Rilke dans Mitsou, histoire d’un chat de Claire-Mélanie Sinnhuber, Harry dans Kamchatka de Daniel D’Adamo, Télémaque dans L’Odyssée de Jules Matton, Thésée dans Ombres du Minotaure de Michèle Reverdy ou encore tout récemment Nestor dans Les Bains Macabres de Guillaume Connesson.

En 2019, il participe à l’enregistrement d’Isis de Lully avec Christophe Rousset – Les Talens Lyriques. La production vient d’être nommée dans la catégorie « rediscovered work » des International Opera Awards 2020.

Il explore l’univers de la mélodie et du lied aux côtés des pianistes Juliette Sabbah, Michalis Boliakis et Nicolas Royez avec lesquels il donne plusieurs récitals.

La saison prochaine il incarnera Dickson dans La Dame Blanche de Boieldieu avec La Co.opérative, en tournée dans les opéras et théâtres de Compiègne, Quimper, Rennes, Tourcoing, Dunkerque, Besançon et Amiens.

Fabien Hyon est actuellement artiste en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne.

gallery/56f3e1bcc88ab

Son éclectisme musical et son envie de renouveler les genres l’amènent à collaborer avec de nombreuses formations vocales et instrumentales, comme l’Orchestre de Paris, Les Cris de Paris, l’ensemble Aedes, Les Frivolités parisiennes, Les Possibles, le Quatuor Adélys et l’Ensemble Mazeppa. Mathilde a également la chance d’interpréter en concert un grand nombre d’œuvres sacrées : Le Stabat Mater de Pergolese, la Messe en Si de Bach et la Messe en Ut de Mozart (chantée notamment sous la direction de Samuel Jean à l’Opéra Grand Avignon en 2015) font parties des incontournables de son répertoire.

Iégor Reznikoff est ainsi spécialiste de la résonance antique et médiévale mais aussi de la résonance dans les grottes ornées du paléolithique et, par ailleurs, d’édifices modernes : par ce travail, on lui doit la notion de patrimoine architectural sonore. L’entendre dans une grande résonance romane ou gothique est une expérience musicale inoubliable.
Invité de nombreux festivals internationaux de musique ancienne ou de musiques de traditions orales, Iégor Reznikoff a donné des concerts dans la plupart des pays d’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et au Japon. Professeur à l’Université de Paris, il a enseigné et enseigne encore dans plusieurs conservatoires prestigieux mais aussi dans de nombreuses communautés religieuses. Il a eu l’honneur de chanter pour le Dalaï Lama (Zurich 1991), dans des cérémonies Shinto pour les fêtes du millénaire (Kyoto 2000), ainsi que dans des sites exceptionnels comme le Temple d’Apollon à Delphes ou la Basilique Saint-François à Assise.

Spécialiste de l’art et de la musique antiques, Iégor Reznikoff a donné ses premiers concerts dans le domaine du chant chrétien antique en 1975. Aujourd’hui mondialement connue, son interprétation alors fondamentalement nouvelle de ces chants, ainsi que ses travaux théoriques et historiques, ont depuis beaucoup influencé l’évolution de la compréhension et de l’interprétation du chant ancien et en particulier du chant grégorien. On lui doit surtout la renaissance du grand chant de soliste qu’il a développé dans toute sa splendeur.

Son approche du chant antique s’appuie de façon rigoureuse sur les manuscrits anciens et la notation neumatique, sur l’écoute comparée des grandes traditions orales spirituelles savantes apparentées et surtout – et ce travail reste unique jusqu’à présent – sur l’intonation juste des gammes antiques, en particulier dans la résonance naturelle des édifices, rendant à l’architecture des églises anciennes sa dimension contemplative essentielle.

gallery/iegor reznikoff

Iegor Reznikoff

chanteur et musicologue